Sur le web, rien de plus facile que de corriger une faute d’orthographe ! En deux clics, l’erreur qui la « fout mal » est effacée comme par magie. Sauf qu’entre l’instant de la mise en ligne et le moment où vous vous rendez-compte de la boulette, plusieurs centaines de lecteurs ont peut-être déjà lu votre article. Voici quelques conseils et astuces pour un texte zéro défaut :

Je passe mon texte au correcteur d’orthographe

Le mieux, c’est de rédiger votre article sur votre logiciel de traitement de texte. Vous serez moins tenté de mettre en ligne sans prendre le temps de bien vous relire (risque maximum !). Problème : les correcteurs d’orthographe sont aussi censés prendre en compte les fautes de grammaire mais ça laisse souvent un peu à désirer. La solution : faites un copier-coller de votre texte sur un site comme bonpatron, gratuit et efficace !

Je me mets dans une bulle

Le mot d’ordre, c’est concentration ! Considérez la relecture comme une étape à part entière de la rédaction. Maintenant que la plupart des fautes ont été supprimées par le correcteur d’orthographe, c’est VOUS le correcteur d’orthographe ! Vous n’êtes pas une machine : mettez vos neurones en alerte maximale, fermez la porte du bureau, branchez votre téléphone sur messagerie… et relisez ! Un petit conseil : concentrez-vous d’abord sur le sens et la tournure des phrases, puis relisez encore en traquant les fautes d’orthographe.

J’imprime mon article

C’est prouvé : on lit plus rapidement à l’écran que sur une feuille de papier. Imprimez systématiquement votre texte : vous dénicherez à coup sûr des fautes supplémentaires.

Je sollicite mon entourage

Rien de pire que d’être seul pour relire. Sollicitez des collègues mais pas trop quand même ! L’idéal : choisir une personne familière du sujet et une autre qui n’y connait rien. La première apportera des remarques pertinentes sur le fond. La seconde vous permettra de tester votre capacité de vulgarisation. Dans tous les cas, soyez clair : si vous souhaitez uniquement une relecture sur l’orthographe, dites-le gentiment !

Je laisse reposer 24 heures

Bien sûr, ce n’est pas toujours possible à cause des délais. Organisez-vous et essayez : vous aurez un regard neuf sur votre texte et lui apporterez encore des améliorations.

Je ne fais pas l’impasse sur les titres

Relisez avec la même concentration vos titres, inters et légendes. On a parfois tendance à faire l’impasse sur ce qui se voit le plus. Une coquille dans un titre et le lecteur va voir ailleurs !

Modification de dernière minute : je reste vigilant(e)

Une modif de dernière minute (qui en appelle une autre…) et la relecture tourne au cauchemar ! Restez calme et obligez-vous à tout relire tranquillement. Ce n’est pas du temps de perdu. Dénicher une bonne grosse coquille à quelques minutes de la mise en ligne ou du BAT, c’est carrément jubilatoire !

Voici 3 sites web pour être au top en français :

Et vous : quelles sont vos astuces infaillibles pour une relecture efficace ? Postez vos commentaires…