06 03 37 75 23 bonjour@anne-et-paper.fr

Certains projets donnent l’occasion de rencontrer des clients incroyables. C’est le cas de Cathy et Olivier Lassalle des Ateliers Malégol. J’ai rencontré Cathy en 2017 grâce au réseau business féminin Bouge ta Boite. Depuis, elle m’a fait confiance pour la refonte du site internet, la mise en place du blog et la rédaction d’articles. Portrait de clients, portait d’entrepreneurs passionnés et passionnants.

Quand un briochin pur souche, chineur de rabots en bois anciens croise la route d’une lilloise d’origine italienne collectionneuse de rouleaux à pâtisserie, on se dit que ces deux-là allaient forcément créer des étincelles.

En reprenant ensemble Les Ateliers Malégol en 2006, Olivier et Cathy dépoussièrent l’image de l’entreprise associée à l’époque à l’agencement de cuisines et imposent leur marque de fabrique en orientant l’activité vers le haut de gamme, le design et le sur-mesure absolu. Pourtant, rien ne les prédisposait à embarquer dans cette aventure incroyable. Lui, associé d’une agence de communication et de design à Lille. Elle, ancien cadre supérieur chez Décathlon puis maman de trois petites filles à temps plein.

Mais qu’est-ce qui leur est donc passé par la tête ?

La réponse vient peut-être en partie de l’histoire familiale de madame :

« Du plus loin que je m’en souvienne, ma grand-mère couturière confectionnait tous mes vêtements. Je la regardais pendant des heures piquer, coudre les matières et les tissus de couleur dans son atelier. Moi, je choisissais les tissus de mes pantalons, les coupes de mes robes. Elle cousait patiemment et donnait vie à tous mes délires vestimentaires. C’est elle qui a forgé mon esprit de décision. Quant à mère, elle travaillait aussi dans le textile, chez Rodier. Elle m’a toujours dit : Il vaut mieux avoir peu mais avoir du beau. »

Un métier pour développer la créativité

« Le jour où j’ai dû arpenter les boutiques pour m’habiller, je me suis sentie complètement perdue et frustrée. Rien ne correspondait à ce que j’imaginais, tellement habituée que j’étais à porter des confections sur-mesure. C’est sans doute ce jour-là que j’ai décidé que j’exercerai un métier qui me permette d’être à l’avant-garde, de développer ma créativité et de décider. »

Pendant que Cathy fait ses armes dans une brasserie lilloise qui vend de la bière en poudre aux chinois, Olivier, tout droit sorti d’une école de communication visuelle et de design à Lille, se lance dans l’entrepreneuriat en créant son agence de communication.

Il aime le travail en équipe.

Il aime valoriser les gens qui possèdent un savoir-faire.

Il aime les personnes passionnées.

De la bière aux tenues de sport, il n’y a qu’un pas. Cathy devient chef de produit textile aux tous débuts de l’aventure Décathlon, s’éclate dans son métier, donne naissance à trois adorables petites filles… puis arrête tout pour s’occuper de sa famille.

Fin de l’histoire ?

Comment l’installation d’une cuisine a fait basculer leur vie

Oui. Cathy et Olivier auraient pu boucler l’histoire façon : ils furent heureux et eurent … trois filles.

Mais c’est compter sans l’esprit pionnier d’Olivier et le perfectionnisme de Cathy qui, pour peaufiner la décoration murale de son appartement lillois, n’hésite pas à passer son CAP d’encadrement.

Le couple partage depuis toujours une passion commune : LA DECORATION avec un grand A. Amoureux des objets qui ont une âme, ils ne se lassent pas de chiner dans les brocantes et se déplacent volontiers à Berlin ou Milan pour les grands salons de décoration et de design.

Une autre passion les anime autant que la première : c’est LA CUISINE ! Si Olivier apprécie le côté ludique de ce passe-temps en s’amusant à confectionner des crêpes 100% bretonnes, Cathy aime par dessus tout recevoir et partager des moments conviviaux autour d’un repas sain et raffiné qu’elle concocte elle-même dans sa cuisine.

Le jour où le couple décide de s’offrir une cuisine sur-mesure… c’est la catastrophe !

« Je me suis retrouvée dans la même situation que lorsque, plus jeune, je cherchais des vêtements qui me conviennent. A chaque fois que je sollicitais un cuisiniste ou un agenceur de cuisine, on me sortait un catalogue tout fait ou bien on me proposait des solutions qui ne me plaisaient pas et ne répondait pas du tout à mon besoin.

J’ai fini par contacter un architecte d’intérieur qui m’a renvoyée vers un menuisier pour obtenir ENFIN ce que nous avions en tête. »

 « J’étais une cliente Malégol sans le savoir »

Cette mésaventure fait basculer leur vie et marque le début d’une nouvelle histoire. Cathy et Olivier décident de monter un projet en commun basé sur leurs goûts et leurs complémentarités. Il tient en trois mots : haut de gamme – fabrication – cuisine. Le couple se met en en tête de reprendre une entreprise avec l’envie de fabriquer, de concevoir, d’aller jusqu’au bout des choses, de faire du beau et de travailler les matières.

Hasard ou destin, en mai 2006, l’entreprise Malégol s’affiche dans les résultats de recherche de leur ordinateur et marque leur retour aux sources. « Quand j’ai appelé et qu’on m’a dit que l’entreprise était située dans le Trégor à Lannion, j’ai souri. La région d’origine de mon mari, incroyable ! ».

Qui eût cru que ce nouveau choix de vie les ramèneraient sur la côte de granit rose, en plein cœur du Trégor.

Découvrir le nouveau site internet